Six aides financières pour aider les TPE/PME à la prévention, prolongées jusqu'en 2020

Destinées à financer l’achat de matériel ou à faciliter l’investissement dans des solutions de prévention, ces aides, pouvant aller jusqu’à 25 000 € par subvention, permettent de réduire l’exposition aux risques professionnels et aux maladies professionnelles, pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Ces aides concernent différents secteurs professionnels :

  • Le secteur de l’industrie, de la logistique et du commerce de gros : Filmeuse + vise ainsi à prévenir les risques associés au filmage manuel des palettes.
  • Le secteur du BTP : Bâtir + permet de réduire les risques liés aux manutentions manuelles de charges, aux efforts répétitifs et aux postures contraignantes.
  • Les centres de contrôle technique et les garages : Airbonus limite l’exposition aux émissions de moteurs diesel.
  • Les entreprises de maintenance, de nettoyage et de construction : Stop Amiante réduit les expositions aux fibres d’amiante.
  • Tous les secteurs d’activité : TMS Pros Diagnostic et TMS Pros Action accompagnent les employeurs dans leurs actions de réduction des troubles musculo-squelettiques (TMS).

11 nouvelles aides financières vont arriver d’ici fin janvier 2019, et concerneront les secteurs d’activité suivant :

  • l’hôtellerie et la restauration ;
  • le Bâtiment et les Travaux Publics ;
  • la fabrication/logistique ;
  • l’aide et le soin à la personne ;
  • les risques chimiques ;
  • la coiffure ;
  • les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) ;
  • les garages et réparations automobiles.

Pour en savoir plus sur les modalités à remplir pour bénéficier de ces aides, et sur les différents types de matériels qui peuvent en bénéficier, rendez-vous sur le site de la Carsat de votre région, rubrique  Entreprises :


Commentaires (0)